La presse quotidienne veut moins d’info écrite sur le site de la RTBF

FacebookTwitterLinkedIn
daniel van wylick

Les éditeurs de presse quotidienne francophone souhaitent réduire les informations écrites sur le site internet de la RTBF afin de ne pas gêner la transition de leur modèle économique du print vers le digital payant.

LaPresse.be voudrait que la RTBF.be se recentre sur son « ADN audiovisuel » et se limite à 400 mots maximum par article publié, avec interdiction de reprendre du contenu payant de la presse écrite.

« Le site info de la RTBF est trop développé pour nous permettre de développer notre propre modèle », a assuré Daniel Van Wylick (président de LaPresse.be) lors d’une audition devant le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui planche actuellement sur le futur contrat de gestion de la RTBF.

« Il convient de repositionner la RTBF face à ses vrais concurrents que sont Netflix et autres YouTube.Car si l’opérateur public continue à concurrencer de la sorte la presse quotidienne, ce sont plusieurs titres qui risquent de faire faillite dans les cinq à dix années à venir, avec une réduction de moitié de journalistes dans le secteur. »

Source: Belga.