Le redémarrage des salons est crucial pour le business

Nouveau
FacebookTwitterLinkedIn

« Non seulement le secteur, les organisateurs et les fournisseurs, mais surtout les exposants souhaitent à nouveau participer à des salons et congrès le plus rapidement possible », déclare Febelux, l’association professionnelle des salons, congrès et événements. Et notamment en raison de l’impact économique.

Pour de nombreuses entreprises, les salons sont le moyen le plus efficace d’échanger des idées avec un nombre important de clients (potentiels) de manière très ciblée et dans un court laps de temps. l a été prouvé que les entreprises qui utilisent une bonne communication autour des salons réalisent 20% et plus de leur chiffre d’affaires annuel grâce à leur(s) participation(s) aux salons. Il y a aussi des dizaines d’indépendants, de constructeurs de stands, de traiteurs, de décorateurs, d’éditeurs, … qui dépendent de ces événements et les salons et congrès sont un important multiplicateur local. Pour chaque euro investi, sept sont dépensés dans l’économie locale (restauration, taxis, etc.).

Gregory Olszewski, Managing Director de Matexpo: « Beaucoup de gens ne se rendent pas compte de l’impact de l’organisation d’un salon. L’impact économique direct d’un salon comme Matexpo peut facilement atteindre 25 à 30 millions d’euros. Les salons sont nécessaires pour entretenir le réseau de clients, pour montrer les tout derniers produits à un public intéressé et pour stimuler les ventes. Nous avons récemment organisé un meeting digital avec les exposants et le message était très clair : Matexpo doit avoir lieu, le salon est plus vital que jamais après une trop longue période sans rencontres physiques ! Il est maintenant primordial d’avoir une vision claire de l’organisation de notre salon, qui aura lieu du 8 au 12 septembre ».

Dries van Haut, Managing Director de Van Haut NV et président de Sigma, fédération sectorielle des importateurs de machines de construction, ajoute : « Les machines que nous vendons ne s’achètent pas sur prospectus, c’est pourquoi les salons professionnels sont si importants pour nous. Ils rassemblent l’ensemble du secteur et sont indispensables pour maintenir le niveau des ventes. En fait, nous avons remarqué chez nos clients qu’il y a une grande soif d’événements de ce type. »

Gerard van Os, président de Febelux : « Les organisateurs de salons et de congrès sont parfaitement capables de mettre en œuvre un  » Crowd Management  » en ayant recours à la préinscription, à des créneaux horaires, à des indications de marche à suivre obligatoires, etc. En outre, de nombreux lieux d’exposition ont de hauts plafonds et de bons systèmes de ventilation. Ceci, combiné aux mesures sanitaires, donne aux visiteurs la possibilité de visiter un salon ou un congrès dans des conditions parfaitement sûres. Il est crucial pour l’exposant, le visiteur et le secteur lui-même qu’à partir du 1er septembre, les salons et congrès puissent à nouveau avoir lieu ».

De nombreux salons sont encore à l’ordre du jour en automne, comme Countryside, Matexpo, Horecatel, Bike Brussels, etc. Chaque année, on compte plus de 2.200 exposants et 190.000 visiteurs.