Le consommateur veut se sentir autonome en ligne

FacebookTwitterLinkedIn
Space

Au cours des mois d’avril et mai dernier, Space a fait réaliser une deuxième enquête en ligne sur un certain nombre de « questions fréquemment posées » en média et marketing offline et online. Troisième volet de l’exploitation de cette étude : les perceptions et comportements déclarés par nos répondants par rapport à la présence des marques en ligne.

En très bref:
• Internet trop commercial ? Près d’un néerlandophone interrogé sur deux le pense. C’est moins net chez les francophones (37%).
• Une source d’information essentielle : rechercher en ligne de l’information sur les produits et marques constitue l’une des activités les plus couramment déclarées par les consommateurs belges.
• Lors de cette recherche d’information, les internautes interrogés privilégient les recherches personnelles et l’avis des proches. Les évaluations en ligne et les outils de sélection d’offres seraient peu utilisés.
• L’exploitation des données personnelles que laissent nos répondants sur Internet est peu appréciée : près d’un sur deux trouve cela plutôt problématique.
• Malgré cette perception négative, les comportements d’évitement, comme la désinscription aux newsletters et l’effacement des cookies, sont plutôt marginaux.
• Les populations « heavy surfers » paraissent nettement plus à l’aise vis-à-vis de la présence des marques en ligne, qu’elle soit ou non publicitaire : certaines attitudes de rejet proviennent donc au moins partiellement d’un manque de connaissance ou d’habitude.