État des lieux du développement du DAB+ trois mois après son lancement

FacebookTwitterGoogle+LinkedIn
dab+

Lors d’une conférence de presse organisée le mardi 12 février, maRadio.be a fait le point sur le développement du DAB+ en Fédération Wallonie-Bruxelles. Le constat est le suivant : cinq facteurs clés doivent être mis en œuvre afin d’assurer le succès de cette technologie qui vise à terme à remplacer la radio FM. Seuls deux sont déjà effectifs.

Facteurs opérationnels : Couverture et Offre de programme

Depuis novembre 2018, une couverture minimum est assurée en DAB+ et les radios publiques ainsi que plusieurs radios privées sont déjà disponibles en phase test. La RTBF déploie progressivement les infrastructures techniques afin de permettre une plus large diffusion. Le CSA doit, quant à lui, attribuer les autorisations définitives aux radios privées pour la mi-juillet au plus tard. Les appréciations du DAB+ de la part des radios en cours de test sont pour le moment très positives. Les conditions de couverture et d’offre progressent donc à grands pas de manière à assurer une transition efficace.

Facteurs en chantier : Disponibilité des récepteurs, Voitures équipées, Communication Promotion

Le DAB+ nécessite un récepteur compatible. En 2018, seulement 14% des récepteurs vendus étaient compatible avec cette technologie. La vente de véhicules équipés en standard du DAB+ représente 31% des ventes totales. À ce niveau, il reste donc de grandes avancées à faire. Pour pallier ce manque, l’European Electronic Communication Code a été adopté en décembre 2018 et devra être transposé dans les deux ans dans la législation nationale. Chaque autoradio intégré dans un nouveau véhicule vendu ou loué en Europe devra être capable de recevoir et de reproduire les programmes radio diffusés en radio numérique terrestre.

Autre facteur problématique, la méconnaissance du DAB+. La première étude annuelle réalisée en Fédération-Wallonie Bruxelles a révélé une grande méconnaissance du DAB+. Les qualités de cette technologie sont ignorées des citoyens. Il est désormais nécessaire d’assurer la promotion massive et la communication vers le public. L’objectif sera de faire connaitre le DAB+ afin d’inciter le public à s’équiper de récepteurs compatibles, mais aussi de communiquer vers les retailers pour une présence soutenue de ces récepteurs chez les revendeurs.

Source : maRadio.be